Sommaire

Compositrice, pianiste, pédagogue et artiste multimédia, Marcelle Deschênes (Price QC, 1939) a fait ses études à l’Université de Montréal (1963–68), puis à Paris (1968–71) au GRM avec Schaeffer, Bayle, Reibel, Chiarucci et à l’Université de Paris VIII. À Québec, de 1972 à 77, elle est chargée d’enseignement et de recherche à l’Université Laval. De retour à Montréal, elle participe à la mise en place et au fonctionnement de divers organismes : ACREQ, Action multimédia, FATNA, CEC, Nexus et SMCQ. De 1980 à 97, à l’Université de Montréal, elle conçoit, développe et dirige un programme inédit en composition électroacoustique.

Son œuvre se distingue surtout par son caractère précurseur et sa grande polyvalence. Elle a principalement orienté sa création vers la recherche de nouvelles formes d’expression intégrant la musique électroacoustique, les arts de la scène, les arts visuels, la technologie et le travail d’équipe multidisciplinaire. Ses œuvres connaissent une diffusion internationale importante, tant en Europe et en Asie qu’en Amérique. Plusieurs ont été primées ou finalistes dans des concours internationaux.

Nouvelles

Au Musée du Bas-Saint-Laurent (Rivière-du-Loup) depuis septembre 2003, l'installation Vertigo Terrae (1995) de George Dyens et Deschênes. C’est la seule installation holographique multimédia présentée en permanence au Canada.

Une tournée européenne avec concerts, conférences et classes de maître est en planification pour 2010/2011.

Prix, distinctions et reconnaissance (sélection)

Prix : Bourges (GMEB/IMEB), Concurso Internacional de Música Eletroacústica de São Paulo (CIMESP), Euphonie d’Or (Bourges 1992), Festival international nouveau cinéma nouveaux médias, Prix Opus 2007 (Disque de l’année), Prix Vidéoformes, Reeling, Vidéoart, Concours multi-image de Munich, AMI Multi-Image International Competition, Prix Italia.

Commandes : ACREQ, Canadian Electronic Ensemble, Festival des Musiques Sacrées de Québec, Musée de la civilisation de Québec, NEM, Office National du film du Canada, Radio-Canada, SMCQ, The Banff Centre for the Arts, Renée Bourassa, Jacques Drouin, Georges Dyens, Alain Pelletier.

Résidences : The Banff Centre for the Arts, GMVL de Lyon, Centre d’arts médiatiques PRIM.

Performances : De nombreuses performances en concerts, installations, diffusions radio et conférences à travers le Canada et les États-Unis, en Europe, en Amérique Latine et en Asie.

Discographie

Sa musique peut être entendue sur son nouveau DVD rétrospectif, petits Big Bangs (2006), disponible chez empreintes DIGITALes, ainsi que sur plus de 10 autres disques, dont Cultures électroniques 7 (IMEB 1993) et Portrait musical CAPAC (1984).

Davantage sur l’artiste

Section consacrée à Marcelle Deschênes sur le site d’empreintes DIGITALes : nouvelles, biographie, album photo…

Article sur Marcelle Deschênes dans l’Encyclopédie de la musique au Canada.

Information sur les sculptures holographiques (1986–1995) de George Dyens.

Images du multi-image deUS irae et du spectacle multimédia Lux, collaborations avec Jacques Collin.

Extrait de Die Dyer, collaboration avec le vidéaste Alain Pelletier.

Huit extraits de Plaisirs, le film de Yannick B. Gélinas avec musique composée par Deschênes.